Vélo, les compléments alimentaires sont-ils utiles ?

nutrition

Pour être en forme sur son vélo, pédaler longtemps, sprinter, être endurant, récupérer vite… les compléments alimentaires sont devenus les amis de beaucoup de cyclistes. Faisons le point !

Une alimentation saine, variée et équilibrée reste et restera toujours essentielle aux dépenses énergétiques de tout cycliste. Les compléments alimentaires sont nécessaires uniquement pour combler d’éventuelles carences en vitamines et minéraux. Avant de prendre la première boîte d’acides aminés, de protéines, d’anti-oxydants… faites le point sur votre état de forme, votre alimentation, votre hydratation et votre hygiène de vie. Un surdosage peut s’avérer toxique et oxydatif pour l’organisme. Prenez conseil auprès d’un professionnel de santé : médecins, diététiciens, et pharmaciens.


Avant de monter sur mon vélo ?cloud image

Pour les compléments ergogéniques à base de cola, de ginseng, ou encore de taurine, aucune étude ne prouve leurs effets. Consommés en grande quantité, ils peuvent provoquer certains désagréments : insomnie, troubles digestifs, irritabilité, hypertension, arythmie, etc.

Seule la prise de café d’environ 5-6mg/kg permet d’augmenter les capacités de 1 à 2% selon l’intensité de l’effort. N’en abusez pas !


Sur mon vélo ?

Pendant votre sortie vélo, seules les boissons dites d’effort sont intéressantes avec leur apport en glucides et leur teneur en sodium suffisante en fonction du type d’effort et du climat. La plupart isotoniques, de même concentration en particules que le plasma, elles permettent d’assurer les efforts physiques. Elles évitent ainsi à l’organisme de piocher dans les réserves. Utilisez-les pour vos sorties supérieures à 2-3 heures, et si vous n’avez rien mangé depuis 4 ou 6 heures.


Après ma sortie vélo ?

Après l’effort, les boissons de récupération facilitent la reconstitution des réserves en glucide des muscles, permettant de mieux récupérer. En plus des protéinique, l’apport en BCAA (acides aminés) est essentiel dans la construction musculaire. Leur prise après l’entraînement a un effet anti-catabolisant. C’est-à-dire la destruction musculaire.


Les compléments alimentaires doivent rester complémentaires. Ils ne sont pas une solution simple pour performer, être au top de sa forme ou mincir.


Clarisse Nénard

clarissenenard.com

PartagezPartagez